Digitalisation de la profession

L’Ordre des avocats suit de près le projet national de numérisation des documents judiciaires « Justitia 4.0 » et est tout particulièrement attentif aux changements qui s’imposeront prochainement pour les avocats et les avocates.

Selon le calendrier de la plateforme, la phase pilote, soit la possibilité facultative d’utiliser la plateforme, devrait débuter courant 2024 et l’obligation de passer par la plateforme en 2026.

Par l’intermédiaire de sa Commission Innovations et modernisation du barreau (CIMBAR) en particulier, l’Ordre des avocats  participe ainsi à des groupes de travail réunissant divers acteurs (avocats, magistrats, membres du Pouvoir judiciaire, de l’administration et informaticiens) en vue de la réalisation du projet Justitia 4.0.

En septembre 2023, l'ensemble des Ordres latins - dont l'Ordre des avocats de Genève - a organisé à Lausanne une journée intitulée "L'étude digitale: défis et solutions" consacrée à la digitalisation de la profession et proposant à la fois des conférences et un salon de prestataires spécialisés.

Des ateliers de codage pour avocats sont en outre dispensés par l'Ordre des avocats, en collaboration avec le Digital Law Center de l'Université de Genève.

D'autres ateliers et des conférences pour former les avocates et avocats à l’utilisation de la plateforme sont par ailleurs en cours de préparation.